6
Views
0
Downloads
0
Likes
Abstract

La structure urbaine de la plupart des centres urbains du Niger est caractérisée par l’existence de noyaux d’habitat anciens, auxquels se sont juxtaposés des lotissements successifs. La filière de l’auto-construction constitue le mode dominant de production des logements. La quasi-totalité des logements locatifs sont fournis par le secteur informel, les normes de confort et d’hygiène y étant souvent déplorables.

L’occupation régulière de l’espace a permis d’y réaliser des réseaux d’adduction d’eau potable et d’alimentation en électricité. Les déficits en services sociaux de base ne cessent cependant de s’accumuler. Cette situation touche particulièrement les populations résidant dans les quartiers pauvres des centres-villes et des quartiers périphériques. Au niveau environnemental, la poussée des extensions urbaines dans certaines localités, menace de pollution la nappe phréatique servant à l’alimentation en eau potable de ces localités.

L’existence de nombreuses mares dans bon nombre de centres urbains, constitue une sérieuse source de préoccupation sanitaire, mais aussi une menace physique (inondation – effondrement) pour les populations riveraines.

Publication Year
2009
Publisher
UN-Habitat
Number of Pages
44 pages
HS Number
1154/09F
ISBN
978-92-1-132120-3